navigation

Islam 24 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , ajouter un commentaire

femmesuplementaire.jpg

Mari libyen pouvant enfin prendre une femme supplémentaire

Le paradis

Posté par walterlewino dans : POESIE-LITTERATURE , ajouter un commentaire

17 06)

 

Au purgatoire un vieux tombe sur son-grand-père décédé il y a 70 ans   .

— Comment vas-tu, Papy ?

— Bien. Et toi mon petit ? Alors vous avez eu la guerre avec les Boches ?

— Ouais. Il y a longtemps, Papy, on a gagné, façon de parler. Les Boches sont devenus nos grands amis. Maintenant on fait la guerre en Irak et en Afghanistan.

— Où ça ?

— C’est du côté de la Perse

— Ah, bon ! Et il y a beaucoup de poilus tués ?

 — Non. Ca n’existe plus les poilus.

— Ah, bon ! Alors comment vous faites.

— On tire à distance, à des centaines de kilomètres.

— Ah, bon ! Alors les artilleurs, ils risquent rien ?

— Ouais. C’est surtout les femmes et les enfants qui risquent maintenant

— C’est con ça. Au fait le docteur Cambornac il a toujours sa petite automobile ?

— Oh ! il y a longtemps qu’il est mort. Maintenant tout le monde a une auto.

— Tout le monde… Ah, bon ! Même toi ?

— Oui, même moi, Papy.

— Et l’épicier de Rampagnac, il monte toujours avec sa camionnette Peugeot ?

— Non, il n’y plus d’épicier à Rampagnac.

— Ah, bon ! Alors comment vous faites ?

— On va en auto à Dourgon où il y a d’immenses épiceries qui vendent de tout. Des outils aussi, de la vaisselle, des vêtements…

— Ah, bon ! Même des salopettes ?

— Oui, je suppose. Mais tu verrais, ils proposent plus de cent fromages différents, toutes sortes de jambons, de fruits, de légumes. T’en reviendrais pas, maintenant ils vendent des fraises et des pèches en hiver, du raisin et des figues au printemps… et puis d’autres fruits et légumes dont t’as jamais entendu parler, des mangues, des kiwis, du coriandres, des avocats…

— Ah, bon ! Tes parents t’ont acheté le poste de TSF dont tu rêvais. Je me souviens que t’avais installé une longue antenne sur le toit

— Ah, oui, la TSF, nous on dit la Radio. Les postes n’ont plus besoin d’antenne. Ils ne sont pas plus gros que ton paquet de Gauloises

— Ah, bon ! Et on entend pareil ?

— Bien mieux. Ecoute, tu vas pas en revenir. Maintenant les gros postes de radio, ils ont un écran sur lequel on les voit parler. Sur l’écran on peut aussi assister à des matches de football en même temps qu’ils ont lieu, à des milliers de kilomètres, et voir des pièces de théâtre, des films…

—Ah, bon ! Des films ? avec Gaby Morlay et Elvire Popesco ?

— Oui, Papy, et bien d’autres.

— Ah, bon ! J’y penses, t’es devenu un homme. T’as connu des femmes ?

— Plein, je ne peux pas te dire combien.

— Ah, oui ! Elles ont bien voulu ?

— Maintenant elles veulent toutes. C’est plutôt elles qui te demande si tu veux. Il n’y a qu’à se servir

— Ah, bon ! Et des Américaines t’en as connu ?

— Ouais, quelques unes

— Tu te souviens, tu voulais aller en Amérique sur le « Normandie » ? T’y es arrivé ?

— Oui, Papy, Mais pas sur le « Normandie ». En avion ça ne prend plus que 5 ou 6 heures

— Ah,bon ! En avion ?… Moi, j’aurais eu peur de tomber. Au fait, t’as eu des gosses. C’est toujours la Maria qui descend de Pouchou pour les accouchements

Non, Papy, il y a longtemps que cela se passe à la maternité Dourgon, avec plein de spécialiste pour surveiller la délivrance. La Maria, elle coupait le cordon, c’est tout ce qu’elle savait faire. A l’hôpital, ils sont drôlement équipés

— Ah, bon ! Et ça coûte cher ?

— Non, c’est gratis

— Ah, bon ! Mais qui c’est qui les paie ?

— La sécurité sociale. Difficile de t’expliquer. Tout le monde paie.

— Même ceux qu’ont pas de gosses ?

— Oui, tout le monde

— Ah, bon ! Et Antonin Bargounet, il a toujours les meilleurs vaches pour labourer ?

— Ca fait longtemps qu’on ne laboure plus avec des vaches

—Ah, bon ! Alors à quoi elles servent ?

— A donner du lait . Plein de lait, trop de lait. On ne sait plus quoi en faire

— Ah, oui ? Mais comment ils labourent les Bargounet ?

— Avec un tracteur

— Ah, bon ! Ils ont des tracteurs ? Comme les Américains ? Ca doit pas être fatiguant. Et toi t’as quel âge maintenant ?

— Aussi vieux que toi quand tu nous a quittés

— C’est pas vrai ?… Et tu travailles toujours ?

— Cela fait vingt ans que je ne travaille plus

— Ah, bon ! Comment tu vis ? T’as des rentes ?

— Non, mais une retraite

— Ah, bon ! Comme les gars du chemin de fer ?

— Si tu veux. Aujourd’hui tout le monde touche une retraite

— Ah, bon ! C’est formidable tout ça. C’est le paradis.

— Non, Papy, c’est la merde


Paris

Posté par walterlewino dans : POLITIQUE , ajouter un commentaire

femmelit.jpg

Rachida Dati accusant Fillon de vouloir lui piquer son siège

Rugby 23 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : SPORTS , ajouter un commentaire

francenz.jpg

Supporters français protestant contre l’arbitre de la finale

Poubelle à bouffe

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , ajouter un commentaire

Ecœurant toute la bouffe encore bonne qu’on vire aux poubelles. Ah ! les poubelles il y en de toutes sortes. Pour le pourrissable, mais alors bien empaqueté ; pour le papier et le plastoche qui nous envahissent ; pour les bouteilles vides  ; pour les piles usagées ; pour dieu sait quoi, dieu ? c’est-à-dire personne

Pourquoi, tant qu’on y est, ne pas en ajouter une, de poubelle. Une pas trop grande, réservée à la nourriture encore consommable, même limite périmée, et protégée par du plastique, pour fois qu’il pourra servir à quelque chose ce putain de plastique.

Il paraît que quelque chose d’approchant existe du côté des grandes surfaces et des centres commerciaux. Encore faut-il pouvoir s’y rendre, étant donnée que ces bon dieu (encore lui !) d’établissements, planqués à des kilomètres, réclament de la bagnole pour s’en approcher, engin que possèdent de moins en moins nos néo-clodos, en un mot nos SDF.

Mais le grand intérêt de ces poubelles à bouffe serait de soulager la conscience de tous les nantis suralimentés du pays, qui envoient chaque jour à la poubelle de quoi sauver toute une colonie de petits négros

 

 Thetime Ontime 

Diktat

Posté par walterlewino dans : DECROISSANCE,POLITIQUE , ajouter un commentaire

signature.jpg

Eva Joly et Cécile Duflot obligeant Hollande à renoncer au nucléaire

Vite fait, bien fait ! 22 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , 1 commentaire

mortkadhafi.jpg

Arrestation sommaire à la mode libyenne

Bienvenue !

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , ajouter un commentaire

deuxbenladen.jpg
Saddam Hussein et Ben Laden s’apprêtant à accueillir Kadhafi

Ah les hommes !

Posté par walterlewino dans : POESIE-LITTERATURE , ajouter un commentaire

C’était un gros Bavarois

Qu’avait l’organe maladroit

Il buvait de l’hydromel

Qu’il commandait par e mail

Par e mail

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

On s’était rencontrés

Sous un vieux pommier

A l’ombre du cimetière

Où il planquait sa bière

Planquait sa bière

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

On avait fait l’amour

Comme des vautours

Puis il avait fait pipi

Sans se faire de souci

Faire de souci

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

Je l’ai présenté à ma mère

Qu’était aide-ménagère

Elle réfléchit, et me dit

Il est plutôt petit

Plutôt petit

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

Il aimait les mandarines

Car elles ont la peau fine

Il m’a quittée un soir

Devant un café noir

Un café noir

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

J’en ai trouvé un autre

Qui n’était pas très propre

Il avait un gros nez

Qui coulait sans arrêt

… lait sans arrêt

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

Il m’a traînée chez lui

Pour manger du méchoui

On a bu du porto

C’était bien rigolo

Bien rigolo

 

Ah les hommes !

 

Quand ma maman l’a vu

Elle l’a trouvé ventru

Il lui baisa la main

Car il était malin

Était malin

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

Il disait des gros mots

Moi, je faisait des rots

On a fait un enfant

Qu’a pas vécu longtemps

Vécu longtemps

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

 

Après ce fut Mimile

Un juif, un vrai shlemihl

On a fait des galipettes

Qui valaient pas tripette

… lait pas tripette

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !

 

Depuis je suis au régime

Je fais de la gym

C’est bien plus reposant

Et bien moins dégoûtant

Moins dégoûtant.

 

Ah les hommes !

Ah les hommes !

Ah les hommes !


L’après Kadhafi 21 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : POLITIQUE , ajouter un commentaire

mercilotan.jpg

Tribus libyennes venant « remercier » les forces de l’Otan

12345...9

CONGENIES AUTREMENT |
gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...