navigation

Leçons d’amour 28 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : Non classé , ajouter un commentaire

Confidences de macho

Il y a celles qui se jettent aussitôt sous la douche : rarement de bons coups.

Celles qui restent un long moment immobiles en fermant les yeux : elles pensent à autre chose, à ce qu’elles vont raconter à leurs copines.

Celles qui se collent à vous, n’en finissent pas de vous prodiguer de chastes caresses, de vous léchouiller bien tendrement : drames à l’horizon.

Celles qui parlent de leur enfance, de leur papa, de leur maman : le genre chieuses, pas matures pour deux ronds.   

Celles qui se retournent et entament un petit roupillon : pas mal, à suivre.

Celles qui vous racontent leurs fausses couches, leurs IVG, leurs dérèglements vulvaires, leurs démêlés hormonaux avec la pilule : courage, fuyez, fuyez.

Celles qui se mettent à jouer avec votre organe rassasié, lui parlent comme s’il s’agissait d’un poupon ou d’une petite marionnette : grotesque.

Celles qui ont honte, qui jurent qu’elles n’ont pas pour habitude de se jeter dans le premier lit venu : c’est souvent vrai, à manipuler avec délicatesse.

Celles qui remettent aussitôt leur slip après l’avoir reniflé : à oublier.

Celles qui s’installent à la chinoise, foncent vers votre kitchenette sous prétexte de faire un petit café, et s’attaquent à la vaisselle sale, entreprennent un semblant de rangement en ronchonnant : pas forcément les plus mauvaises.

Ils y en a même qui font le signe de croix avant et après.

 

En tout cas il y en a pas beaucoup qui vous disent merci.

 

Confidences de féministe

Ils y ceux qui se dégonflent au dernier moment. On sourit ironiquement.

Il y a ceux qui sont incapables de vous déloquer. Dégrafer un soutif dépasse leur compétence. Suivant l’humeur en prend l’opération en main ou on les laisse se démerder.

Il y ceux qui vous abreuvent d’obscénités pour s’encourager. On se tait.

Il y a ceux qui veulent savoir s’ils n’ont pas étaient trop mauvais. Répondre : «  avec toi c’était différent ».

Il y a ceux qui n’ont pas compris qu’on leur a joué la comédie de l’orgasme.

Il y ceux qui sont obsédés par la taille de leur organe et qui finissent toujours par déclarer qu’il vaut mieux une petite vaillante qu’une grosse flemmarde. On approuve en silence.

Il y ceux qui expliquent leur défaillance par de la fatigue due au boulot, des ennuis familiaux, une météo défavorable, le fait que quelque chose en vous leur rappelle leur mère, la panoplie de leurs explications est impressionnante. Compatir en hochant du chef !

Il y a ceux qui, une fois soulagés, bafouillent une excuse pour se tirer au plus vite. A encourager.

Il y a ceux qui vous remercient. Il n’en reviennent pas qu’une femme aussi séduisante leur ait offert ses charmes.

Il a ceux qui vous demandent presque pardon.

Il y en a même qui rotent après, voire qui pètent pendant.

 

Enfin il y a ceux qui ne vous ont pas fait jouir mais  que vous avez  aimés ; et ceux qui vous ont fait jouir et qu’étaient des cons.

Karcher social 27 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , ajouter un commentaire

demenagement.jpg

Salaud de chômeur cédant son logement à un salarié méritant

A vous de jouer

Posté par walterlewino dans : JEUX , ajouter un commentaire

Vous apercevez un flic urinant contre A votre bagnole. Que faites- vous ?

Un gorille échappé du zoo frappe à votre fenêtre. Que faites-vous ?

Vous tombez sur les lettres d’amour de votre patron à sa maîtresse. Que faites-vous ?

Il a violé votre grand-mère. Que faites-vous ?

Votre femme accouche d’un bébé singe. Que faites-vous ?

Vous surprenez votre mari entrain de s’exhiber sur le balcon. Que faites-vous ?

Vous apprenez que votre partenaire sexuel est votre demi-frère  ou votre demi-sœur. Que faites-vous ?

Vous découvrez un inconnu ivre morte dans votre baignoire. Que faites-vous ?

A la confesse vous vous rendez compte que votre confesseur est en train de se masturber. Que faites-vous ?

Un inconnu qui vous prend pour quelqu’un d’autre vous gifle en public. Que faites-vous ?

 

Posez ces questions à vos invités au cours d’une petite soirée, il n’est pas impossible que cela l’anime.

Solidarité

Posté par walterlewino dans : SOCIETE , ajouter un commentaire

 

tribunmenac.jpg

Le patron de Cora contraint de réintégrer une vendeuse accusée à tort

Europe 26 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : POLITIQUE , ajouter un commentaire

dosdos.jpg

Madame Merkel tournant le dos aux propositions de monsieur Sarkozy

Goncourt

Posté par walterlewino dans : POESIE-LITTERATURE , ajouter un commentaire

Et c’est reparti avec la dernière sélection des Goncourt. Etes-vous capable de citer au moins trois prix Goncourt obtenus au cours de ces dix dernières années. Si oui, bravo, vous êtes le roi ou la reine des gogos. Passons sur les combines qui entourent son attribution et dont se régalent les médias. De toute façon dégotter un grand écrivain français par an… vous y croyez, vous ?

Ne ferait-on pas mieux de le décerner seulement tous les quatre ans, le temps nécessaire pour juger une œuvre et un écrivain ?Ainsi de 1920 à 2008, auraient pu être couronnés :

Proust (1920)              Maurois (1924)         Malraux (1928)  

Colette (1932)             Céline (1936)            Mauriac (1940)

Saint-Exupéry (1944)   Camus (1948)          Aragon (1952)

Giono (1956)                Sartre (1960)            Queneau (1964)

Gary (1968)                 Vialatte ( 1972)         Sagan (1976)

 Blondin (1980)          Modiano (1984)         Duras (1988)             

Le Clézio (1992)       Ormesson (1996)          Djian (2000)          

Houellebecq (2004)   Nothomb (2008)

Ca vous aurait eu une autre gueule !

Paris

Posté par walterlewino dans : COMBINE,POLITIQUE , ajouter un commentaire

fauteuilvide.jpg

Tiberi offrant son ancien siège à Fillon

Assemblée Nationale 25 octobre, 2011

Posté par walterlewino dans : POLITIQUE , ajouter un commentaire

segoleneperchoir.jpg
Ségolène Royal s’envolant pour le perchoir

À l’œil

Posté par walterlewino dans : COMBINE , ajouter un commentaire

On choisit un resto plutôt chic, le genre qui vise, mettons, une étoile au Michelin. On affecte un air soucieux, pas vraiment commode. Avant de commander on étudie longuement la carte tout en prenant des notes sur un petit calepin.

Comme entrée on demande s’il est possible d’avoir quelque chose de simple qui ne figure pas au menu ; une salade de tomates, des poireaux vinaigrette par exemple. Pour le plat principal on interroge longuement le loufiat avant de décider de lui faire confiance. Côté fromage on s’intéresse surtout à la qualité du pain. Le dessert sera une simple tarte, avec des fruits de saison et faite maison si possible

Pour les vins, ah ! les vins ! On réclamera le patron, puisqu’il n’y a pas de sommelier, on écoutera ses conseils, et on se décidera finalement pour un autre cru, surtout à cause de l’année.

Pendant tout le repas on ne cessera de prendre des notes sur le petit calepin qu’on replacera chaque fois dans sa poche.

Très rapidement on vous a repéré et on se demande pour quel guide vous bossez. Peut-être le Michelin…

Après le café, le patron, à tous les coups, va venir s’installer à votre table portant une bouteille de vieille prune centenaire.

On joue les étonnés, en quel honneur tant de prévenance ? Allez ! le patron n’est pas dupe, clin d’œil, mais il respecte votre incognito et se contente de dire que le repas est au compte de la maison. Cela vous gêne mais devant tant d’insistance vous vous laissez convaincre.

En partant vous l’assurerez qu’il n’aura pas à s’en plaindre


Retraite

Posté par walterlewino dans : POLITIQUE , ajouter un commentaire

europe.jpg

Jean-Claude Trichet auscultant l’Europe défaillante pour la dernière fois

12345...9

CONGENIES AUTREMENT |
gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...